SECURITE


La pratique du cerf-volant est un loisir qui se vit en pleine liberté, en harmonie avec la nature.
Mais n'oubliez pas pour autant le bon sens, la courtoisie et la prudence: vous seriez responsable des nuisances et des dommages provoqués par votre appareil...
La ou les cordes de retenue d'un cerf-volant représente un danger à ne pas négliger quand elles fendent l'air à grande vitesse. En règle générale, pensez à autrui qui ne doit pas être victime d'un cerf-volant incontrôlé.


NE VOLEZ PAS PAR TEMPS D'ORAGE
L'humidité ambiante suffit à rendre les lignes conductrices et risque de transformer votre cerf-volant en paratonnerre. D'autant que vos pieds sont posés sur une herbe peut-être humide... Trop d'émules de Benjamin Franklin ont été victimes de cette négligence, pour n'avoir pas tenu compte de cette règle de prudence élémentaire.

NE VOLEZ PAS PRES DES LIGNES ELECTRIQUES

Pour la même raison, restez à bonne distance des fils électriques. En outre, un cerf-volant qui s'écrase sur une ligne peut la couper ou déclencher un court-circuit, privant ainsi d'électricité une localité et parfois même une région entière.

NE VOLEZ PAS PRES D'UN AERODROME, PRES D'UNE ROUTE OU D'UNE AUTOROUTE

Ecartez-vous des aérodromes : un cerf-volant évoluant en altitude peut représenter un danger pour un avion.
De même évitez de voler prés d'une route ou d'une autoroute, un aterrissage forcé pourrait provoquer un accident de la circulation.


NE VOLEZ PAS AU DESSUS D'UNE FOULE

Les armatures des cerfs-volants leur permettent de bien résister aux chocs mais, en cas de chute, votre appareil devient un redoutable projectile qui peut blesser quelqu'un. N'oubliez pas que la vitesse augmente les risques. Restez vigilant .

ASSURANCES
Pour une activité individuelle sport-loisir, aucune assurance spéciale n'est obligatoire. Votre assurance " responsabilité civile " devrait vous suffire. Cependant reportez- vous à votre contrat, car des limitations peuvent y être stipulées. Les activités pratiquées, même à titre temporaire, en dehors du cadre normal de la vie privée ne sont pas couvertes. C'est aux associations, clubs, fédérations... de proposer une assurance à leurs membres et affiliés, y compris aux occasionnels. N'hésitez pas à consulter votre assureur à ce sujet, car nul n'est à l'abri de l'imprévisible...